Insémination artificielle

Insémination artificielle

L’insémination artificielle peut se réaliser avec la semence du couple (IAC) ou avec une semence originaire d’un donateur (IAD) dans le cas de graves problèmes avec la semence du couple ou bien pour une femme sans partenaire masculin.

Dans les deux cas , que se soit IAD ou IAC, la technique consiste a introduire la semence examinée et préparée en laboratoire, dans la cavité utérine au moye d’ une petite canule qui s’introduit a travers l’orifice du col utérin (cervix) avec la patiente en position gynécologique(similaire a l’examen du frottis). C’est un procédé totalement indolore, qui se pratique en salle de consultation sans anesthésie ni sédatif. Une fois réalisé, la patiente pourra reprendre le cour de sa vie normalement et attendre 14 jours pour réaliser un test de grossesse.

L’insémination artificielle peut se réaliser selon chaque cas, ou bien, durant un cycle spontané d’ovulation avec un suivi préalable échographique, ou bien, en stimulant l’ovulation pour ces ovules murissent plus, cela accompagné a un contrôle échographique et médicinale (gonadotrophine) par voix sous cutanée durant une période de 12 jours.

En pratique, l’inconvénient principal est que cette technique nous apportent uniquement des informations sur la réponse des ovaires a la stimulation ainsi que sur la qualité de la semence le jour de l’insémination. Une fois la semence introduite dans la cavité utérine nous n’avons aucun paramètre pour savoir si se produit ou non la fécondation de l’ovules ni sur la qualité du possible embryon.

Dans la plupart des cas après trois cycles d’échec d’insémination artificielle , nous conseillons, a partir de ce moment, une fécondation in vitro.

Regardez nos taux de succès ici

Financement sur mesure dans tous les traitements. Plus d'informations.

 

Vidéo

Formulaire de contact







Message *

I have read and accept the privacy policy.

Cochez cette case si vous souhaitez recevoir des informations commerciales
.