CINQ QUESTIONS FRÉQUENTES À PROPOS DU DON D'OVULES

CINQ QUESTIONS FRÉQUENTES À PROPOS DU DON D'OVULES

​Je ne peux pas tomber enceinte avec mis ovules. Qu'est-ce que je vais faire maintenant ?

C'est la question que beaucoup de femmes se posent lorsqu'elles découvrent qu'elles ont un problème de fertilité. La solution dans ces cas est de recourir au don d'ovules. C'est-à-dire des ovules donnés par une autre femme et fécondés avec le sperme du conjoint ou d'un donneur anonyme.

En tant que technique de procréation assistée, le don d'ovules a de nombreux avantages. Outre à permettre à de nombreuses femmes de réaliser leur rêve, il offre des taux de réussite beaucoup plus élevés que les autres techniques.

Cependant, le traitement avec des ovules donnés soulève encore de nombreuses questions chez les femmes : comment choisit-on les donneuses ? Jusqu'à quel âge puis-je avoir ce traitement ? À qui ressemblera le bébé ?

Pour résoudre tous vos doutes, nous répondons dans ce post aux questions les plus fréquentes sur l'ovodonation que nos patientes nous posent.

 

Quand dois-je me soumettre à un traitement de don d’ovules ?

Ce ne sont pas toutes les femmes ayant des problèmes de fertilité qui ont besoin d'utiliser les ovules d'un donneur. Ce sera le médecin qui examinera votre cas, après une étude de base dans laquelle il analysera l'état de vos ovaires et leur capacité reproductive, qui déterminera le traitement qui vous convient le mieux. Mais en général, le don d'ovules est généralement recommandé dans les situations suivantes :

-Faible réserve ovarienne : Dès l'âge de 35 ans, la capacité de reproduction des ovules est considérablement réduite. Dans ces étapes, surtout si la patiente est âgée de plus de 40 ans, la plupart des spécialistes conseillent de recourir à des ovocytes de donneuses. A FIV Marbella, par exemple, la plupart de nos ovules proviennent de donneuses âgées de 18 à 30 ans, qui ont une forte possibilité de gestation.

-Une ménopause précoce : Chez les femmes espagnoles, l'âge moyen de la ménopause est d'environ 50 ans. Ce processus marque la fin de l'ovulation mensuelle et donc empêche une femme de tomber enceinte naturellement. Parfois, ce processus peut se produire tôt, pendant ce qu'on appelle la ménopause précoce. Le traitement par don d'ovules permet d'obtenir une grossesse même lorsque la réserve ovarienne est épuisée.

-Des fausses couches répétées : La perte gestationnelle récurrente, ou fausse couche répété, est un problème d'infertilité qui affecte certaines femmes. Elle se produit lorsqu'il y a au moins deux fausses couches répétées ou plus de deux fausses couches alternés. L'utilisation d'ovules donnés est recommandée lorsque les fausses couches sont provoquées par la mauvaise qualité des ovules.

-Traitements antérieurs épuisés : Lorsqu'il n'y a pas eu de traitement par les ovules eux-mêmes, l'option la plus viable est de recourir à l'ovodonation.

-L'anovulation: Parfois, l'ovulation naturelle d'une femme peut être interrompue pour de différentes raisons. Il y a même des cas où une femme naît sans la capacité de produire des ovules. Ce don leur permet de réaliser leur rêve de devenir mère.

 

Jusqu'à quel âge puis-je faire un traitement de don d’ovules ?

La loi espagnole ne fixe pas de limite d'âge pour ces traitements dans les cliniques privées. La seule qualité requise est que  ses traitements ne sont effectués "que lorsqu'il existe des chances raisonnables de succès, ne présentent pas de risques graves pour la santé physique ou mentale de la femme ou de ses éventuels descendants et après acceptation libre et éclairée de leur demande par la femme, qui doit avoir été préalablement et correctement informée de leurs chances de succès, ainsi que de leurs risques et des conditions de cette application".

Par accord commun, la plupart des cliniques ont une limite d'âge de 50 ans. Ceci est dû aux multiples risques de gestation au-delà de cet âge, soit pour la patiente que pour le fœtus.

À un moment donné, les chances que la mère souffre de diabète gestationnel, d'hypertension artérielle accrue ou même de pré-éclampsie, qui implique une insuffisance rénale et hépatique, augmentent. Pour le bébé, cela signifie un risque accru de naissance prématurée, de fausse couche ou la possibilité de souffrir d'une anomalie congénitale, y compris le syndrome de Down.

 

Puis-je choisir la donneuse ?

Non, la loi 14/2006 sur les techniques de procréation assistée établit que les dons d'ovules sont anonymes. Cela signifie que la réceptrice ne peut à aucun moment connaître l'identité de sa donneuse.

Ce que vous pouvez savoir, ce sont certains traits phénotypiques, comme le groupe sanguin et l'âge. Ces données sont utilisées pour trouver une donneuse physiquement compatible.

La seule exception est un couple de femmes homosexuelles mariées dont une tombe enceinte en utilisant la méthode ROPA. Dans ce cas, l'une des femmes est la donneuse d'ovules et l'autre est la femme enceinte.

 

Si je tombe enceinte avec des ovules donnés, est-ce que le bébé me ressemblera ?

L'une des préoccupations les plus courantes chez les patients qui subissent ces traitements est la ressemblance physique avec le bébé. L'idée d'abandonner sa charge génétique engendre la peur et le rejet chez la mère, dans un processus connu sous le nom de « deuil génétique ».

À cette préoccupation s'ajoute le fait de ne pas pouvoir choisir la donneuse, conformément à l'anonymat établi par la loi. Pour que la mère se sente plus à l'aise, notre équipe médicale effectue un processus d'appariement en profondeur. Des données telles que la taille, le poids, le teint, la couleur des yeux et des cheveux ou le groupe sanguin sont prises en compte dans le choix d'une donneuse compatible.

À FIV Marbella, nous sommes allés plus loin avec le développement de l'application Ovomatch pour la sélection des donneuses. À partir d'un 'selfie', l'application utilise un algorithme mathématique de reconnaissance faciale pour analyser les caractéristiques du réceptrice et rechercher dans notre base de données une donneuse ayant une ressemblance physique élevée.

 

Quelles sont les chances de succès ?

Outre à permettre à de nombreuses femmes de réaliser leur rêve, il offre des taux de réussite beaucoup plus élevés que les autres techniques. Les traitements de don d’ovules offrent des taux de succès beaucoup plus élevés que les autres techniques de reproduction assistée.

Lors de l'ovulation mensuelle, les ovaires développent d'abord les ovocytes les plus susceptibles de mener à une grossesse. Cela explique pourquoi, après 35 ans, il est beaucoup plus difficile de tomber enceinte, car les ovocytes qui restent sont de la pire qualité.

À FIV Marbella, nous avons un taux de grossesses réussies supérieur à la moyenne espagnole. Ceci est dû au fait que la plupart de nos donneuses ont entre 18 et 30 ans, et sont donc en âge de procréer. De plus, nous disposons de plusieurs techniques pour la sélection des embryons les plus appropriés, comme l'incubateur avec caméra Time Lapse, qui réalise une vidéo avec l'évolution des embryons.

 

Le fait de devoir se soumettre à un traitement de don d'ovules est un processus difficile à accepter. Cependant, les ovules donnés ont permis à de nombreuses femmes de réaliser leur rêve de devenir mère.

Formulaire de contact







Message *

I have read and accept the privacy policy.

Cochez cette case si vous NE VOULEZ PAS recevoir d'informations commerciales
.