La Fécondation in vitro

La Fécondation in vitro

La fécondation in vitro se caractérise par l’union de l’ovule avec les spermatozoïdes (fécondation) réalisé en laboratoire en dehors de l’utérus maternelle.
Avec cette technique il est nécessaire de faire une stimulation ovarienne grâce aux Gonadotrophine par voix sous cutanée, un contrôle échographique et une prise de sang afin d’effectuer un bilan hormonal comprenant le dosage d’œstradiol pour évaluer la maturation et le bon fonctionnement des ovaires. L’idéal est d’obtenir la maturation de 8 a 10 ovules pour pouvoir avoir de grandes chances de réussite.

Après une période d’environ douze jours environ de traitement, les ovules sont déjà mûrs et l’on procède à leurs extraction pour les déplacer au laboratoire. L’extraction doit être pratiquée dans un bloc opératoire, avec sédation de la patiente, elle est réalisée au moyen d’une ponction par échographie transvaginale. Ce processus n’a pas l’habitude de durer plus de 10-15 minutes. Dès lors, un repos de 24 à 48 heures sera prescrit à la patiente à son domicile.

Une fois dans le laboratoire, les ovules obtenus peuvent être inséminés par la semence du partenaire ou du donateur, et cela d’une manière conventionnelle c’est-à-dire en plaçant chaque ovule sur une plaque de culture avec quelques milliers de spermatozoïdes et attendre 24 heures que la fécondation se produise, ou bien féconder l’ovule au moyen d’ICSI, la technique qui consiste à injecter un spermatozoïde au moyen d’une micropipette à l’intérieur de l’ovule avec aide d’un microscope spécial. Actuellement quelques Centres parlent déjà d’un nouveau microscope qui permet de réaliser cette technique a plus grande échelle en pouvant ainsi être beaucoup plus précis dans l’injection et la sélection du spermatozoïde, c’est ce qui se nomme IMSI.

Quand l’ovule a été fécondé avec le spermatozoïde, c’est déjà un embryon qui croît dans les moyens spéciaux de culture, dans les trois jours suivant un processus rigoureux d’observation est mis en place, en ce qui concerne sa morphologie et nombre de cellules. Tous les embryons ne se développent pas normalement, certains cessent de croître (blocage cellulaire) et doivent être écartés.

Dans certains cas nous laissons croître l’embryon jusqu’à six jours (stade de blastocyste), pour pouvoir sélectionner d’une façon plus rigoureuse sa morphologie et pouvoir décider lesquels sont les plus appropriés pour une implantation dans l’utérus de la patiente au moyen d’un Transfert Embryonnaire, et lesquels sont susceptibles d’être congelés (Vitrification Embryonnaire). Dès le troisième ou sixième jour, le Transfert Embryonnaire se réalise. cela consiste à déposer un ou deux embryons à l’intérieur de l’utérus au moyen d’une canule spéciale (un cathéter). C’est un procédé simple et totalement indolore, qui est réalise sous forme ambulatoire et après lequel, un repos relatif est recommandé à la patiente durant 24 – 48 heures.

Financement sur mesure dans tous les traitements. Plus d'informations.

 

Vidéo

Formulaire de contact







Message *

I have read and accept the privacy policy.
.